Février 2021

Chers Amis,
Nous vous espérons tous en bonne santé ; hélas nous n’en avons pas encore fini avec ce fichu virus,alors restons prudents.
L’Amicale des volières deux-sèvriennes nous a fait part de l’annulation (pour cause de virus) de sa bourse qui devait se tenir en mars ; nous relayons donc cette information.
Le 27 janvier dernier une série d’amendements concernant la détention d’animaux domestiques et non domestiques et, en particulier l’établissement d’une liste positive des espèces qu’il serait permis de détenir, ont été adoptés en séance ordinaire à l’Assemblée Nationale alors que peu de parlementaires étaient présents…Vous trouverez en pièce jointe, le courrier que nous avons adressé à
nos parlementaires suite au projet de loi (n° 3661) contre la maltraitance animale. Nous ignorons à ce jour si les autres associations d’éleveurs du département ont réagi de leur côté…
Comme vous l’aurez peut-être constaté notre site internet a changé. En effet, sur la page d’accueil, quand vous cliquez avec la souris sur les titres, des sous-titres apparaissent ; il suffit de cliquer dessus pour accèder aux articles. Nous l’avons enrichi de nouvelles rubriques. Nous vous invitons à le parcourir et à nous faire part de vos critiques, bonnes ou mauvaises qui nous permettront de l’améliorer et de répondre à vos attentes.
En ce qui concerne les bagues, la dernière commande devrait parvenir fin mars. La prochaine est prévue début avril.

Désormais, le CDE nous demande de régler les cotisations dès le changement de
millésime ; par conséquent les prochaines cotisations (5 € ) vous seront demandées en Juillet 2021 pour l’année 2022.
Une nouveauté : Chaque adhérent qui parrainera un ami se verra offrir un jeu de bagues lors de sa prochaine commande de bagues dès lors que cet ami aura réglé sa cotisation à l’Oiseau Club Coulonnais.
Notre bourse annuelle de septembre est toujours en cours de préparation. A ce jour, peu de volontaires se sont manifestés pour aider… nous renouvelons notre appel !
Rendez vous pour notre prochain petit journal. En attendant, continuez de prendre soin de vous
Amicalement,
Christian FOUARGE